Les 4 conseils de E-Cycle pour bien protéger votre vélo électrique.

Conseil Antivol VAE


Avant cela, quelques chiffres pour vous donner une idée de l’ampleur du phénomène…

Dans l’hexagone, environ 1 000 vélos (dont une part de VAE) sont dérobés chaque jour. Pour un total de 400 000 par an ! Un vrai « sport national » comme le disent certains.
25 % des vélos volés sont retrouvés mais malheureusement rarement restitués au propriétaire, faute d’identification comme le marquage antivol (On y reviendra plus tard.).
Alors comment faire face à ce que l’on pourrait penser être une fatalité ?

 

Nos solutions en 4 points :

1-Cela commence par un bon antivol !

On ne vous apprend rien sur ce coup la n’est ce pas ? ! Cela dit, il existe quantité d’antivol et il est important de bien le choisir. Différents types à différents prix et différentes catégories d’homologation…
Chez E-Cycle, nous considérons que l’idéal est d’avoir un antivol type U, car il est très résistant et rapide à mettre en place. Donc, un antivol de type U, homologué au niveau « 2 roues » et répondant aux normes SRA ou NF/FFMC (logo présent sur l’antivol). Pour encore plus de protection vous pouvez en mettre un deuxième. Un deuxième, encore de type U, spirale ou bien chaîne.
E-Cycle propose bien sur un large choix d’antivols ici https://ecycle.fr/antivol-velo

 

2-Bien attacher son vélo électrique.

Avoir un bon antivol (ou des bons antivols) est important mais cela ne sert plus à rien si ce dernier n’est pas correctement mis en place.
La base c’est un point fixe. On trouve facilement des « parcs à vélo » en milieux urbains. Ce type de points fixes sont idéals.
Ensuite il s’agit de trouver les bons points d’attaches sur le vélo. En priorité, le cadre. Ensuite l’une des deux roues, avant ou arrière avec l’antivol de type U, puis si possible l’autre roue ainsi que la selle avec votre deuxième cadenas. Sur un vélo électrique, les voleurs s’intéressent aussi à la batterie. Si cette dernière n’est pas sécurisée via un système à clef, prenez-la avec vous si vous le pouvez.

 

Antivol vélo électrique

 

3-Faites marquer votre VAE.

Désormais obligatoire sur les vélos électriques neufs. Le dispositif d’identification autrement nommé gravage ou marquage a deux avantages. Lorsque cette étiquette avec le numéro d’identification est apposée sur le cadre de votre VAE, elle a pour premier effet de dissuader les voleurs de dérober votre vélo (plus difficile à revendre par la suite). Deuxième avantage, si votre VAE est volé puis retrouvé. Les forces de l’ordre pourront, grâce au numéro d’identification, vous retrouvez et vous restituer votre vélo !
Plus d’infos sur le marquage dans notre article dédié https://ecycle.fr/marquage-antivol-velo-electrique.

 

4-L’assurance.

Contrairement à la majorité des véhicules motorisés, il n’est pas obligatoire d’assurer son vélo électrique. Ce dernier représente pourtant un bien de valeur, souvent plus de 1 500 €. D’où l’intérêt de l’assurer contre le vol ou le vandalisme comme vous le feriez pour votre voiture par exemple. Si votre VAE est votre seul moyen de déplacement, alors cela devient indispensable ! Une assurance pourra en effet vous rembourser les frais de location d’un vélo de remplacement. Comme pour les automobiles, il existe de nombreuses offres avec différentes garanties. Veillez donc à faire le bon choix et de comparer les offres entre elles avant de souscrire un contrat. Au même titre que pour les antivols et le marquage, E-Cycle propose des contrats d’assurance spécifiques aux vélos électriques. À découvrir sur notre site prochainement.

E-Cycle, INNOVATE YOUR MOBILITY!

  • paypal
  • logo-Cofidis-Pay_3xcb-4xcb
  • virement-bancaire
  • 100-securite
  • cheque
  • cards
Subir